L'histoire de la race

alan vautre 

le dogue au 19 ème siècle

dogues utilisés pour la chasse à l'ours

Dogue carapaçonné utilisé pour arrêter les sangliers levés par d'autres chiens plus légers.

Le chancelier Otto von Bismarck a popularisé la race en Allemagne

Origines du Dogue Allemand

Les origines lointaines du Dogue Allemand sont √† rechercher dans celles des molosso√Įdes. Au n√©olithique apparaissaient d√©j√† 2 nouveaux types de chiens : le l√©vrier et le molosse. Ces molosses, √† l‚Äôorigine de nos dogues, sont repr√©sent√©s sur les bas-reliefs babyloniens, assyriens, √©gyptiens et grecs ; ils √©taient utilis√©s comme chiens de guerre et de garde par les Perses, les Celtes et les Grecs.

Le Dogue à travers l'histoire

L’empire romain par la suite fut un grand importateur de molosses pour les jeux du cirque et un grand exportateur de chiens de guerre au cours de conquêtes. Les romains auraient importé un grand dogue anglais car il est possible que les Celtes, venus de Gaule, aient importés en Angleterre et en Irlande des ancêtres de ces dogues. Au IIe siècle, les chiens de Grande-Bretagne, qui étaient peut-être des dogues, combattirent avec succès dans les cirques romains les chiens de Molossis, qui étaient auparavant considérés comme les chiens les plus forts. On retrouve ce type de chiens chez les Gaulois et dans toute l’Europe centrale comme chiens de chasse, de guerre et de garde mais aussi comme animal pour sa viande, sa peau et pour les sacrifices religieux.

Le Dogue à travers les civilisations

Les migrations des peuples indo-europ√©ens et les grandes invasions des Huns d‚ÄôEurope centrale, des Goths peuple germanique et tout sp√©cialement des Alains venus d‚ÄôIran furent √©galement accompagn√©es de chiens de type dogue, d‚Äôo√Ļ le nom alan donn√© √† ces chiens, terme toujours utilis√© de nos jours en Italie : Alano.

√Čvolution du Dogue

Au Moyen-√Ęge, la chasse √† courre au gros gibier se d√©veloppe et n√©cessite des chiens adapt√©s pour le loup, l‚Äôours, le cerf ou le sanglier. A cette √©poque, ils apparaissent dans les cours seigneuriales de toute l‚ÄôEurope o√Ļ ils √©taient utilis√©s √† la chasse mais aussi √† la garde. En pays germanique, un chien puissant de grande taille est souvent mentionn√© comme chien de combat, alors qu‚Äôen France on les connait sous les termes d‚Äôalan vautre, chien √† t√™te large, d‚Äôalan gentil, puissants et √©lanc√©s chassant en meute et d‚Äôalan de boucherie, chien de garde.

Dogues dans la noblesse

Au 16√®me si√®cle, quelques chiens puissants ont √©t√© import√©s d‚ÄôAngleterre vers les pays germaniques. L‚Äô√©levage d‚Äôun type de chiens comparable, appel√©s Anglais Docken, Anglais Tocken ou Chien Anglais, a commenc√© en Allemagne au d√©but du XVIIe si√®cle. Le terme Chien Anglais est rest√© jusqu‚Äôau 19√®me si√®cle en Allemagne, bien que cette d√©nomination ne soit pas une appellation d‚Äôorigine, mais simplement une indication d‚Äôun type de chien sp√©cifique. D‚Äôailleurs, les chenils des dogues ont √©galement √©t√© d√©sign√©s comme ¬ę une √©table anglaise ¬Ľ et leurs soignants comme des ¬ę soigneurs anglais ¬Ľ. Les plus beaux et les plus forts restaient la nuit dans la chambre du prince comme chiens de chambre avec un collier dor√©. Ils recevaient g√©n√©ralement de grands coussins rembourr√©s garnis de peaux d‚Äôours. Ils assuraient une protection contre les assassins la nuit.

Changements au fil du temps

A la r√©volution en France, les meutes de chasse sont dispers√©es et d√©cim√©es. Par contre, dans les pays germaniques, se d√©veloppe un chien dogue tr√®s proche de notre dogue actuel. A l‚Äôapparition des armes √† feu, de nombreux types de chiens impliqu√©s dans les chasses √† courre, disparaissent et les dogues ne deviennent plus n√©cessaires. Seul un r√īle d‚Äôapparat, de garde et de compagnie persiste. Le Dogue devient alors plus rare et n‚Äôest conserv√© que par quelques amateurs. Dans la r√©gion rurale du Wurtemberg, il s‚Äôest maintenu sous le nom de ¬ę chien ou dogue d‚ÄôUlm ¬Ľ. Ils √©taient alors d√©sign√©s sous diverses appellations en fonction des pays, des couleurs de robe, de la taille et de l‚Äôutilisation : dogue d‚ÄôUlm, dogue anglais, grand dogue, danois, dogue de Stuttgart‚Ķ

Standardisation de la race

Dans les pays anglophones, il a √©t√© initialement appel√© "German Boarhound" puis "German Mastiff" ou "German Dogge", et enfin Grand Danois. Dans le livre g√©n√©alogique anglais, le nom de ‚ÄėGerman Boarhound" n‚Äôa √©t√© chang√© en "Great Dane" qu‚Äôen 1894 ! Le 19 -√®me si√®cle est celui de la cynophilie mondiale : En France : en 1824, une loi interdit les combats de chiens et la traction canine, la SPA est fond√©e en 1845, en 1850 une loi contre les mauvais traitements aux animaux est vot√©e. En 1863 a lieu la premi√®re exposition canine mais ne concourent que des types de chiens plut√īt que des races √† proprement parler. En 1884 la Soci√©t√© Centrale Canine est fond√©e. En Allemagne, lors de la premi√®re exposition canine en 1863 √† Hambourg, huit chiens ont √©t√© expos√©s comme "danois" et sept comme "Ulmer Doggen". A cette √©poque, un groupe d‚Äô√©leveurs allemands d√©cide de rassembler toutes les vari√©t√©s et appara√ģt le nom ¬ę dogue allemand ¬Ľ en 1879. En 1988, le Deutscher Doggen Club est fond√© et un standard d√©fini. La production entre 1880 et 1910 de ces √©leveurs va √™tre √† la base de tous les dogues europ√©ens actuels.

Standardisation internationale

La plupart des standards des races sont rédigés fin 19eme mais surtout début 20eme Mais la véritable harmonisation de la cynophilie ne s’amorce qu’avec la création de la Fédération Canine Internationale (FCI) en 1911. Le Doggen Club de France est fondé en 1923 par des éleveurs alsaciens et les inscriptions au LOF commencent en 1925. Les robes étaient très mélangées à l’époque. Bien des hypothèses ont été avancées pour attribuer la paternité de la race à un pays donné : le Danemark ne cesse de revendiquer sa préséance car Buffon, notre naturaliste français, utilise le premier le terme de Grand Danois, repris ensuite rapidement dans les pays anglo-saxons. On ignore s’il voulait indiquer une provenance ou s’il désignait la couleur car le mot danoisé servait également pour décrire la couleur merle des beaucerons et des teckels jusqu’au début du XX siècle…. Quoiqu’il en soit, c’est la production des éleveurs allemands du début du XXème siècle qui a essaimé dans tous les pays et qui constitue les origines certaines de nos dogues actuels : le terme Dogue Allemand est donc pleinement justifié.